Un test industriel
pour prouver OCEAMM

Démonstration à bord de GIROLATA
dans le cadre du projet OCEAMM

  • Candidature à l’Appel à Projet CORTEA 2021-2019 de l’ADEME
  • Pendant 20 mois
Le procédé OCEAMM, conçu et réalisé par la société EcoSoftec, qui s'est appuyée sur son savoir-faire dans le traitement de la pollution en milieu industriel, a été mis à l'épreuve sur le ferry Girolata exploité par La Méridionale. Il a été suivi dans un cadre métrologique extrêmement sophistiqué pour observer et mesurer les résultats obtenus.

Objectif principal recherché :
réduire significativement les émissions de particules

Démonstration industrielle sur le MP4 du Girolata (Moteur 4 tps MAN 8 cyl. L48/60 alimenté par LSFO 0,5%).
Pilotage de fin 2019 à mi 2021

Objectifs

  • Réduire la pollution des gaz d’échappement due aux particules
  • Nettoyer en continu le collecteur d’échappement et la turbine de Turbo-soufflante
  • Empêcher la formation de la calamine

Les Attentes de La Méridionale

  • Réduire la pollution produite lors des manœuvres dans le port
  • Anticiper la réglementation à venir en ciblant les émissions de particules
  • Renforcer son image avant-gardiste en matière de respect de l’environnement, en appliquant des innovations jugées pertinentes

Résultats de la technologie OCEAMM

Après de nombreux mois et d’essais concordants et validés, il a pu être mis en évidence que la technologie OCEAMM a la capacité d'abattre la pollution produite par les particules, en nombre et en masse.

De plus, les meilleurs résultats ont été mesurés en mode manœuvre, c’est-à-dire lorsque le bateau arrive au port ou le quitte, alors que ses moteurs sont peu sollicités, et génèrent une grosse pollution du fait qu’ils fonctionnent à faible charge.

-90 %

Baisse/disparition des suies particules organiques solides
• Pollution réduite
• Performance énergétique accrue
• Préservation du moteur
• Baisse du coût global d’exploitation

Métrologie et enregistrements

Encadré par une expertise en métrologie (organisme CERTAM), OCEAMM a prouvé sa capacité à détruire 95% des Particules Ultra-Fines, et une partie significative des Particules suie issues du fioul (LSFO) consommé sur un moteur sans traitement des fumées. De fait, OCEAMM couplé à un scrubber en accroit plus encore les performances.

Abattement mesuré sur toutes les particules

-25%

En masse, l’abattement mesuré des suies a atteint 25%, malgré les limites du démonstrateur OCEAMM

-95%

OCEAMM agit en détruisant massivement les Particules Ultra-Fines (PUF), les plus nombreuses, les plus légères et surtout les plus cancérigènes selon l’OMS, par leur oxydation complète en CO2. Simultanément, OCEAMM gazéifie une partie des suies, minoritaires en nombre mais bien plus grosses en taille et qui représentent l’essentiel de la masse totale des particules.

-90%

En nombre, l’abattement est bien plus impressionnant, puisqu’il atteint tous types de particules confondus, 90%

+

L’amélioration de la qualité des fumées est légèrement visible, puisque l’opacité comparée des fumées issues d’un moteur équipé et de son pendant non équipé est sensiblement différente.
Design Escapes

Technologie d’Optimisation de la Combustion et des Emissions à l’Atmosphère des Moteurs Marins
Optimization of Combustion & Emissions to Air of Marine Motors

Design Escapes
429 Av. Léonard de Vinci,
73800 Sainte-Hélène-du-Lac - France
Tél. : +33 (0)4 79 33 20 55

OCEAMM, colauréat CORTEA 2019-2021 ADEME